Le porc bio : élevage et filière

Un enjeu fort pour l’environnement et le bien-être animal

Un porc bio, c’est avant tout un porc né et élevé en plein air, dans le respect de ses rythmes biologiques sans forcer sa croissance.
Chaque animal dispose d’un espace bien aéré, de lumière et d’une surface minimum, paillée à l’intérieur des bâtiments, lui permettant de se mouvoir librement.

C’est un porc nourri avec des aliments biologiques produits majoritairement sur la ferme, sans pesticides ni engrais chimique de synthèse, sans OGM et avec un cahier des charges rigoureux.

L’agriculture et l’élevage biologiques défendent le lien au sol des cultures et des animaux, pour une meilleure autonomie des fermes et pour protéger l’environnement. Pour les élevages bio, cela signifie que tous les animaux ont accès aux parcours extérieurs et que les ruminants pâturent dès que les conditions le permettent, mais également qu’une partie importante de l’alimentation animale provient de l’exploitation ou de la région. En agriculture biologique, les éleveurs privilégient donc des races de porcs pouvant s’adapter le mieux possible à leur environnement.

Le lien au sol, c’est également l’obligation pour les éleveurs d’épandre les effluents biologiques sur des surfaces agricoles biologiques afin d’utiliser au mieux les cycles naturels. L’élevage hors sol est bien sûr interdit (sources : BVB/Agence bio).

Kervern, pionnière de la bio et partenaire historique des éleveurs bio de l’Ouest

Depuis sa création, Kervern s’approvisionne auprès de producteurs bio locaux qui ont mis en place des critères très exigeants, qui vont au-delà de la réglementation biologique en vigueur :

Élevage des porcs sur paille exclusivement

Autonomie alimentaire :

50 % min. d’aliments produits sur la ferme

 

Fermes à taille humaine (taille d’élevage limitée)

Autonomie de l’épandage

Avec les groupements de producteurs partenaires, Kervern a participé à la création d’une filière 100% bio, locale et équitable.

Producteurs et transformateurs planifient la production et fixent ensemble un prix rémunérateur défini annuellement. Un engagement fort et nécessaire pour défendre une bio exigeante.